CALENDRIER
LUN MAR MER JEU VEN SAM DIM
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
PROJETS > PRATIQUES CULTURELLES ET ARTISTIQUES
Artimômes :
La culture et l’art

Avant de poursuivre, il semble nécessaire de définir certains termes. En effet, il convient de donner un sens à la notion de « culture » et plus particulièrement aux « pratiques culturelles et artistiques » qu’elle englobe. Pour ensuite comprendre comment elles s’inscrivent dans la Fédération Nationale des Francas.

Il est difficile d’établir une définition univoque du mot « culture ». En effet, le terme de culture est utilisé dans de nombreux domaines : « diffusion de la culture », « culture de masse », « politique de la culture », « culture de classe », « culture d’entreprise »…il est donc difficile d’en fixer un usage tant les emplois sont divers et les approches différentes. Afin, d’élaborer une interprétation personnelle de la culture, il convient de la définir de manière générale. Pour cela, il est indispensable de s’appuyer sur quelques définitions.

Michel de Certeau (1925 -1968) : enseignant, théologien et chercheur français. Il donne dans son livre « La culture au pluriel » sept définitions de la culture. Nous retiendrons uniquement celle qui se concentre sur l’idée d’œuvre à diffuser, auquel s’ajoute celle de « la création » et de « créateur », à favoriser en vue d’un renouvellement du patrimoine.

Selon L’Unesco :
« La culture, dans son sens le plus large, est considérée comme l’ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une société ou un groupe social. Elle englobe, outre les arts et les lettres, les modes de vie, les droits fondamentaux de l’être humain, les systèmes de valeurs, les traditions et les croyances. »

Selon le Fédération Nationale des Francas :
« La culture, au sens large, c’est tout ce qui s’ajoute à la nature et nous fait humain véritablement : c’est un ensemble, historiquement et socialement déterminé, de coutumes, de croyances, d’institutions, de règles, de valeurs, de savoirs et de savoir-faire, à l’intérieur duquel ou au travers duquel nous vivons notre rapport au monde, aux autres et à nous-mêmes. »

Sens du projet Artimômes au niveau local
Quand on parle de culture et d’art nous mettons en jeu plusieurs niveaux de significations. C’est pourquoi il est important de se situer dans ce vaste champ.

Si l’on se contente de dire que la culture est l’ensemble des repères reçus et crées par l’individu, qui lui permet de se situer dans le temps et dans l’espace, pour faire de lui un individu à part entière. Il convient d’appréhender la culture de l’individu en considérant ce qu’il est tout autant que ce qu’il sait. De même, dans la culture collective on considère les comportements qu’elle valorise chez l’individu tout autant que ses produits artistiques, techniques etc.

Ainsi, il est intéressant de prendre la culture dans sa dimension éducatrice puisqu’elle se dirige ici particulièrement vers les enfants et les jeunes en accueil de loisirs.

A cette dimension s’ajoute celle de la culture, vue comme les œuvres à diffuser ou à créer dans la définition donnée par De Certeau.

C’est donc en associant l’idée d’une culture « qui nous fait humain » à celle d’une culture esthétique et de création, que nous définirons rapidement ce que nous entendons par « pratiques culturelles et artistiques » : mettre en place des situations d’éducation et de réalisation de soi, par diverses pratiques culturelles et artistiques (arts-plastiques, danse, théâtre).

Pratiques artistiques : Qu’est ce que l’art et ses pratiques ?

- De Certeau (Michel), La culture au pluriel, Seuil, 1993
- Déclaration de Mexico sur les politiques culturelles, Conférence mondiale sur les politiques culturelles, Mexico city, 26 juillet-6 août 1982.
- Texte adopté au congrès de Toulouse, 26-29 août 1995

« Le mot art vient du latin ars (habileté, métier, connaissance technique). Le terme grec équivalent, techne, a évolué en sens contraire, ne conservant que le sens de technique.

On retrouve ici la classique évolution littéraire des racines latines et scientifique des racines grecques.

Philosophiquement, l'art se définit par sa dimension esthétique : il est une création d'œuvres visant à susciter une appréciation esthétique positive, c'est-à-dire à plaire et à toucher la sensibilité par leur seule forme, par leur seule apparence. »

Les pratiques artistiques évoluent en même temps que la société. Hegel, dans son Esthétique (1818-1829) distingue six arts : architecture, sculpture, peinture, musique, danse, poésie.

Aujourd’hui, on peut noter que l’Académie des Beaux-Arts comporte dans ses enseignements les mêmes disciplines artistiques, auxquelles se sont rajoutées le cinéma et la photographie.

Au niveau institutionnel, le ministère des affaires culturelles et plus précisément le portail de la culture établit dans une liste thématique des disciplines, activités artistiques et lieux culturels : archéologie, architecture, art contemporain, bibliothèque et médiathèque, cinéma, culture multimédia, études et recherches, culture scientifique, histoire et archives, langue française, langues régionales, livres et littérature, musées, musique, patrimoine, monuments, spectacles (théâtres, danse, cirque…)

On retiendra dans cette dernière idée un mélange apparent entre la culture dite « esthétique » et la culture sociologique.



Vous trouverez ci-dessous les éléments relatifs aux pratiques culturelles et artistiques :

Les droits de l'enfant vue par les Francas
Artimomes charte du ministère de la culture et l'éducation populaire
Affiche du jeu de piste littéraire
Plaquette du jeu de piste littéraire
Inventaire des ouvrages sur les pratiques culturelles et artistiques